Aidez-nous à sauver le récif d'algues Taoyuan à Taiwan

Les corallines sont un groupe d’algues calcifiantes capable de contribuer au développement et à la croissance des récifs. Le plus souvent, les corallines ne jouent qu’un rôle de ciment, participant à la cohésion des débris coralliens, et assurent donc la stabilisation des récifs. Dans de rares cas, la croissance des corallines est telle qu’elles peuvent former une structure récifale à elles seules.

Un récif de ce type existe le long des côtes de la ville de Taoyuan, dans le nord de Taiwan et il a besoin de vous! Ce récif à corallines, couramment appelé récif à algues, s’étend sur au moins 27 km de long et 450 m de large (25º07’00.11”N, 121º14’22.23”E and 24º59’19.34”N, 121º00’47.00”E). Une part de celui-ci se retrouve régulièrement émergée sous l’action de la marée, qui a une amplitude de 4 m à cet endroit. Quant à la partie qui reste immergée, elle est encore à ce jour mal connue, et sa surface exacte pourrait être largement sous-estimée. Des études combinant carottages du récif et datation aux isotopes stables ont montré que ce récif a été dominé par les coraux scléractiniaires lorsqu’il a commencé à se développer voilà 7 500 ans. A cette époque on pouvait effectivement retrouver, avec les corallines, des coraux du genre Cyphastrea, Dipsastrea et Goniopora. Puis, il y a 4 400 ans, les corallines sont devenue le constituant majeur du récif. Plus encore, ce récif continue de croître de nos jours à la vitesse de 0,05 cm/an, et cette croissance est majoritairement due aux corallines des genres Mesophyllum, Phymatolithon et Harveylithon.

Le récif à algues de Taoyuan remplit les mêmes fonctions qu’un récif corallien classique. Il constitue un réservoir de biodiversité, protège les côtes de l’érosion, offre des ressources pour les pêcheries et attire de nombreux touristes. Ce sont sur ces critères qu’en 2014, une zone protégée pour sa faune a été créée spécialement pour le récif à algue de Taoyuan: le Guanxin Algal Reef Wildlife Protected Area (GARWPA). Cette zone protégée a pour but de préserver la biodiversité, le paysage et les services qu’offrent cet écosystème unique en son genre. Malheureusement, comme tous les autres écosystèmes, il est directement menacé par la pollution, la destruction de l’habitat et le développement côtier. Un récent projet de développement de gaz naturel liquéfié devrait voir le jour dans la région et, outre les installations industrielles proprement dites, ce projet verrait aussi la construction d’un port dédié qui sera financé par la Chinese Petroleum Cooperation (CPC). Les communautés locales, les organisations non-gouvernementales et les scientifiques s’élèvent déjà contre ce projet qui, s’il est approuvé menacera directement les 300 hectares du récif à algues de Taoyuan.

Aidez-nous à faire connaître et à sauvegarder le récif à algue de Taoyuan. Vous pouvez apporter votre support en (1) signant notre pétition, (2) écrire un message à madame la présidente de Taiwan, Ing-wen Tsai, via facebook (https://www.facebook.com/tsaiingwen/) ou Twitter (https://twitter.com/iingwen), ou à monsieur le vice-président et ancien académicien de Sinica, Chien-Jen Chen via Facebook (https://www.facebook.com/chencj/).

[your signature]

7,945 signatures

Share to your friends